Qu’est-ce que le rodéo?

En toute honnêteté, la première fois où j’ai été en contact avec un spectacle de rodéo, c’était l’année dernière, lors de ma première année au sein du Rodéo d’Ayer’s Cliff. Je dois avouer que plusieurs interrogations me trottaient dans la tête à ce moment-là, mais avant de me poser trop de questions, j’ai fait quelques recherches, mais j’ai également posé quelques questions afin de bien comprendre les origines de ce sport en plus de ses règlements. 

Selon mes petites recherches, dans le but de se divertir au ranch, se sont, sans surprise, les cow-boys qui ont inventé ces jeux qu’on appelle désormais rodéo. En effet, les épreuves de rodéo étaient davantage utilisées afin de pouvoir soigner le bétail, le marquer ou le vendre. Désormais, à titre de sport extrême, il fait référence au spectacle donné par des cow-boys où on montre différentes épreuves : la monte du cheval sauvage avec et sans selle, la monte du taureau, le terrassement du bouvillon et la prise au lasso pour n’en nommer que quelques-unes. Afin de vous situer un peu dans l’histoire, le premier rodéo canadien a lieu à Raymond, en Alberta, en 1903. Un peu plus de 100 ans plus tard, ce sport est en pleine effervescence partout au Québec.

Malgré les nombreuses épreuves existantes, la montée des animaux sauvages avec ou sans selle est définitivement l’épreuve la plus populaire lors des rodéos que l’on connaît aujourd’hui. Voici donc quelques notions importantes et quelques règlements de base auxquels je vous conseille de porter attention lors des performances des compétiteurs qui seront parmi nous au Rodéo d’Ayers Cliff les 16, 17, 18 et 19 juin prochains :

Il faut tout d’abord mentionner que le duo que forme le compétiteur ainsi que la bête est pigé aléatoirement une heure seulement avant le début des compétitions. Lors de la monte du taureau ou du cheval, le rider doit monter l’animal et se tenir avec sa main la plus faible sur une corde pendant huit secondes, et ce, sans toucher à l’animal avec son autre main, qui sert à garder son équilibre sur la bête. Des juges attribuent ensuite un pointage à l’équipe que forment l’animal et le compétiteur. Une note sur 100 points est ensuite attribuée de cette façon :

·       50 points pour le compétiteur qui est jugé sur son agilité, son style et la facilité avec laquelle il est monté sur l’animal;

·       50 points pour la bête, où sont jugés sa force, sa manière de ruer et ses changements de direction.

Bien sûr, il existe de nombreuses autres épreuves que l’on verra plus tard lors des prochains articles. J’aimerais également prendre le temps de remercier Steve Jutras, qui m’a gentiment aidée en répondant à mes questions. Si vous avez également des questions concernant le rodéo et tout ce qui l’entoure, n’hésitez pas à écrire vos interrogations en commentaires et je tenterai d’y répondre lors de mes prochains articles.

Sur ce, bonne semaine, et à bientôt!

Vanessa

Publicités

4 réflexions au sujet de « Qu’est-ce que le rodéo? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s